L’envie de blanche

Capture d’écran 2014-09-28 à 10.57.31

Il y a quelques jours, j’ai eu une envie. Minuscule, imperceptible, mais bien présente. Et peut-être cela me parcourra à vie ? Cet instant fragile où l’on se dit « après tout, pourquoi pas…? » pour finalement revenir sur mes pas jusqu’à se sentir amère d’avoir pu y penser. Nous sommes humains, et la vie nous rend sensibles.

Mais la réponse est unilatérale : non, je ne remettrai pas une paille dans mon nez. Non, je n’appellerai pas un dealer. Non, je ne ferai pas ça. Y penser me donne le tournis.

Pour contrer l’envie, il faut trouver d’autres friandises. Du bon vin, un restaurant du quartier, le vélo, le yoga… Personnellement, je me suis prise de passion pour le pilate (à ne pas confondre avec le Power Plate!) une sorte de gym-yoga. Chaque jour, à raison de 30 minutes, parfois une heure, je me recentre avec ces exercices. Tu peux trouver des cours de pilate sur Youtube.

Retour sur l’article phare. Comme je le considère comme péremptoire à blog, je le remets en tête. Dix conseils pour arrêter la coke… Dix conseils… Cela parait long, laborieux. Pourtant (et heureusement) on y arrive. Et si je devais n’en donner qu’un seul, de conseil, il se résumerait en deux mots, simplement : « Sois différent »

N’hésite pas à me faire part de tes histoires ou me poser des questions, soit en commentant cet article, soit en m’envoyant un mail à : moijulietteF@gmail.com

Arrêter la cocaïne : mes 10 conseils

Publicités

10 commentaires

  1. Bonjour Juliette,

    Malheureusement attends-toi à ce que cette envie te revienne… Plus ou moins régulièrement. L’essentiel est de garder ta ligne de conduite (sans mauvais jeu de mots). J’ai rechuté parfois à cause de cette petite envie mais sans gravité heureusement pour moi.
    Le « tiens pourquoi pas ? » je l’ai vécu. Ton pote que tu n’a pas vu depuis 10 ans et qui se trouve être passé de la racaille à casquette l’extrême fetard habitué d’Ibiza qui te dit « vas-y c’est de la patate ! ». Ca fait 2 ans que je n’ai rien pris, j’ai fait mon deuil d’Elle. Pas prévu de sortir. Ca ne va pas me faire de mal. Une petite trace qui n’a l’air de rien mais qui te fait te sentir plus coupable qu’autre chose. C’est le seul sentiment qui va t’envahir : La Culpabilité. Voire même le ridicule.
    Malgré tout l’envie tu l’auras toujours. C’est comme dans certaines belles relations amoureuses. Les années passent et effacent les mauvais souvenirs.

    Au plaisir de te lire…

  2. Joli blog, beaux témoignages!
    Je suis tombée dessus juste avant et j’ai déjà (casiment) lu tous les articles.
    Je ne suis pas du tout de ce milieu, mais je peux comprendre la difficulté qu’il faut pour se sortir de cette spirale infernale…
    Je me permets donc de te dire bravo :) bravo d’avoir combattu ça, d’avoir regardé tes angoisses droit dans les yeux, davoir redressé les épaules d’avoir choisi de t’aimer toi-même et d’aimer la vie.
    Keep going!

  3. C’est à vie. On ne guérit jamais de cela. Le corps est à jamais abîmé. Tu es comme Orphée dans le film de Cocteau : condamnée à la peine capitale, vivre (sous entendu : avec). Mais, ainsi que commentait l’avocat d’Orphée : « Oh, cela aurait pu être pire. »

  4. Salut
    Je trouve ça quand même terrible que prendre de la cocaïne soit si banalisé et que ceux qui sont addict n’ont pas conscience d’être au final des toxicos au même titre que ceux qui prennent de l’hero, qui eux au contraire sont plus des pestiférés. Que ça soit de l’hero ou de la cocaïne, si les effets sont différents, le fonctionnement de la personne avec le produit est au final le même, les copains qui te paient gentil ment une trace mais qui au final te ramènes dans le ravin, cette obligation de changer de potes, de soirées pour t’en sortir et cette envie d’en reprendre qui reviendra toujours te hanter dans des moments difficiles. Ce style de drogue, faut juste pas essayer de faire la course avec, elles courent plus vite que toi et te dépassent sans que tu t’en rendes compte. En fait, je pense qu’il faut toujours faire gaffe et rester sur ses gardes même plusieurs années après malheureusement…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s